Annulation concert

Plus de conseils sur la vie quotidienne
En cas d’achat d’un billet pour un concert et d’annulation de celui-ci, à quelles conditions peut-on être remboursé? Qui est responsable? Qu’en est-il si le concert est reporté?

Comme si souvent, les mentions en petits caractères des conditions générales d’affaires (CGA) sont déterminantes. La majorité des billets pour des concerts ou des Open Airs sont achetés par l’intermédiaire des points de vente Ticketcorner ou Starticket, des entreprises qui ne sont que des services de prévente, et donc de simples «billetteries». Celles-ci indiquent d’ailleurs dans leurs CGA qu’un remboursement du prix du billet ne peut être demandé qu’à l’organisateur. Si le concert est annulé, le billet est généralement remboursé. Dans ce cas, l’acheteur doit, dans les 30 jours suivant l’achat, renvoyer le billet là où il se l’est procuré. Passé ce délai, il doit s’adresser directement à l’organisateur. Le droit au remboursement n’est ouvert qu’à l’acheteur et est incessible.

Si le point de prévente connaît les données personnelles de l’acheteur (p. ex. en cas d’achat par carte de crédit), un tel droit n’est pas ouvert à un acheteur du marché dit «marché gris» (si le premier acheteur vend le billet à un tiers, p. ex. sur Ebay). Le droit au remboursement n’est par ailleurs ouvert qu’en cas d’annulation et porte exclusivement sur le prix du billet. Selon les CGA, un report de l’événement doit être accepté, même en cas d’empêchement pour la nouvelle date fixée. Les dépenses déjà effectuées pour des billets de train par exemple ne sont pas remboursées.

Si la manifestation s’étale sur plusieurs jours et fait intervenir plusieurs interprètes (p. ex. pour un Open Air), il faut qu’elle ait été entièrement annulée. Si vous avez acheté un forfait pour un ou deux jours essentiellement en raison de la venue des Rolling Stones et que vous devez finalement vous contenter de Gölä (entre autres), vous ne serez pas remboursé. 

C'est parti!
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Protection juridique privée
Notre protection juridique privée défend vos intérêts – pour une économie de temps et d’argent.
L’hiver dernier, j’ai été renversé sur une piste de ski, mais par chance, je n’ai rien eu. S’il avait toutefois fallu m’hospitaliser, qui aurait payé?
Je me suis cassé le bras en tombant sur un trottoir verglacé. La commune est-elle responsable?